Paris Archereau : Des départs plein d’espoir

A la rentrée 2013-2014, 2 places ont été libérées pour accueillir de jeunes enfants à Paris Archereau. Ces 2 places proviennent du départ de 2 « anciens élèves » de la 1ère « école ABA de l’association dans laquelle ils étaient entrés en 2009.

0016 1739Claudia est désormais scolarisée en milieu ordinaire à temps complet. Elle est juste accompagnée partiellement par une Auxiliaire de l’Education Nationale. Nous demanderons à ses parents de nous raconter sa rentrée et sa nouvelle vie hors de l’établissement ABA de notre association, en vue d’une future lettre d’info.

0055 2241Karim était entré dès les premiers mois dans l’école de Paris, et ses passions, notamment pour le métro parisien avaient permis d’engager des apprentissages importants. Plus appliqué, plus sociable, Karim a entamé son adolescence avec nous et nous avons préparé avec ses parents sa sortie vers un autre accueil à l’occasion de ses 15 ans. Il a pu trouver un établissement de type IMPRO pour le préparer à de futures activités professionnelles. Voici le témoignage de son père à l’occasion de cette nouvelle étape de son parcours :

Karim est entré à l’école de la fondation agir et vivre l’autisme (AVA) à 10 ans. Avant, il était scolarisé dans un hôpital de jour, où on le laissait s’enfermer dans son autisme. Dès la première année, Karim a appris à mieux parler, à faire des phrases pour demander ce qu’il voulait, à être propre la nuit et à mâcher les morceaux.

Avant, il ne mangeait que des purées, mettait des couches la nuit et faisait beaucoup de colères, faute de savoir exprimer autrement sa frustration. L’IME ABA de la fondation AVA  a été une grande chance pour lui. En plus, il adorait y aller. Il aimait qu’on s’occupe de lui, qu’on le récompense quand il avait bien travaillé.

Il s’est attaché à sa psychologue référente et aux éducateurs(trices), mais aussi à ces camarades de classe du même âge. Pendant tout son parcours, nous les parents, nous sommes sentis grandement soutenus par l’IME. Lorsque nous avions un problème avec Karim, sa psychologue référente savait toujours nous proposer des solutions concrètes, qui étaient adaptées et ajustées en fonction de la réponse de Karim. Finalement, beaucoup de problème récurrents du quotidien ont pu être résolus ou atténués de cette façon.

Après 5 ans et demi de scolarité, comme il était devenu trop grand, il a quitté l’IME de la fondation AVA  pour rejoindre un IMPRO adapté à la prise en charge des adolescents et des jeunes adultes et a su s’adapter sans difficulté à un environnement éducatif différent. » Christian BURTIN

écrit par

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil.

Déposer un commentaire

Vous voulez vous joindre à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>